AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 travail avec Danièle n°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
assosboss



Nombre de messages : 381
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 24/11/2005

MessageSujet: travail avec Danièle n°2   Jeu 17 Mai - 0:25

eh oui, certains mercredis j'ai la chance de continuer à travailler avec Danièle. peu après le régional Ufolep il était question d'arrèter le tir au pistolet, de tout investir sur l'arbalète ....

toccata et fugue, mais que fuire quand on a goûté au podium, que le centre de la cible n'est perdu que par des plombs non maîtrisés, mais que l'on perçoit régulièrement cette maîtrise sur des séries de 10 coups.

l'élève a ceci de positif qu'elle écoute l'entraîneur, et croit ce qu'il dit.

alors, après une courte série mercredi dernier pour affirmer que le morini tenait toujours dans sa main, Danièle est revenue à klléber Massoul.
un peu de lacher en solo, une induction positive, et première consigne: travailler les visées courtes; premier plomb se solde par un six dans l'axe, et... on arrète l'exercice pour reprendre les visées interminables alors que l'entraineur est occupé par ailleur.
retour aux consignes et observations: Danièle a une position très équilibrée, elle est ferme sur ses appuis et tonique tant dans son corps que dans la monté de l'arme;
son lâcher serait plutôt bon, légère crispation mais pas de coup de doigt, l'action est progressive et contôlée.

le tenu existe et est pratiquement systématisé. la visée est longue, trop longue et provoque des départs catastrophes ou de remontées successives.

proposition de revenir à l'exercice avec des consignes de bases appliquées en pistolet vitesse: vérification position et placement, départ de la table bras en position de porté de l'arme, engagement de la détente jusqu'à la bossette, montée de l'arme en calant ses appareils de visée pour arriver sous le visuel avec un engagemnt de la détente à 70% de son poids de départ, crantage sous le visuel et lâché immédiat.
10 coups plus tard, Danièle tient un groupement de 20mm par 30mm avec une balle à midi au six et une au 7 à six heures.


la conclusion de l'exercice:
pour tirer une balle, il faut avoir envie et se donner les moyens pour la réalisation. si je n'engage pas ma détente dans la montée de l'arme: tout est à faire en haut, en même temps que le cycle acquisition de la visée, visée préparation de la détente
si l'engagement est déjà en oeuvre, le reflex point de visé établit /départ du coup peut jouer à plein, nous sommes sur l'arc réflex, l'analyse des paramètres ne prend plus de temps puisqu'il s'agit d'une réaction à un stimulus. rapidité spontanéité justesse tout est plus simple; le questionnement se fait avant: puisqu'il faut tout caler, la réflexion est réduite, pas le temps que du négatif vienne saborder le cycle.

essayez pour voir, vous y trouvrez des reponses au doigt de bois, à la visée multiple, la recherche de l'immobilité, et bien d'autre éléments perturbateurs du tir de précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
travail avec Danièle n°2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les nouveaux contrat de travail avec 2 ans d'essai…
» travail avec emphysème
» Travail de musculation avec élastique.
» Travail avec un cheval LBI ?
» travailler avec les animaux !?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Tir à La Cible :: Disciplines :: 10 mètres :: Pistolet-
Sauter vers: